/Définition de la CivicTech
Manifestation citoyenne

Définition de la CivicTech

Civic Tech est le fer de lance de la démocratie numérique. Elle se concentre sur l’information des citoyens, les mettant en relation les uns avec les autres et les amenant à s’engager auprès de leur gouvernement afin de travailler ensemble pour le bien public. La CivicTech est un outil au service de la démocratie participative et de l’engagement citoyen.

Qu’est ce que la Civic Tech ?

Wikipédia définit le terme Civic Tech ou Technologie Civique en français comme “une technologie qui permet l’engagement, la participation ou qui améliore la relation entre le peuple et le gouvernement en améliorant la communication avec les citoyens et la décision publique”.

Certains outils de CivicTech sont utilisés par les gouvernements pour entrer en contact avec les citoyens, mais certains autres outils sont utilisés indépendamment des gouvernements par des ONG, des associations, des organisations de la société civile ou même par des citoyens.

Quels sont les avantages de CivicTech ?

En aidant les citoyens à se connecter les uns aux autres et à parler avec leur gouvernement, il leur donne du pouvoir et alimente le changement social et la transition sociétale. En retour, les gouvernements apprennent à mieux comprendre les attentes et les besoins de leurs citoyens. Le changement vient parfois de l’intérieur, mais le plus souvent les gouvernements manquent de temps et de ressources pour développer de nouvelles technologies. Les gouvernements et les services de l’Etat sont naturellement peu enclins à prendre des risques, et ils peuvent être lents à adopter de nouveaux outils. Essayer de mettre en œuvre le changement depuis l’extérieur de l’administration peut donc être un processus long et complexe.

Afin de favoriser véritablement le changement, les outils de Civic Tech doivent toucher un grand nombre d’utilisateurs. Leur principal défi consiste donc à faire participer les citoyens à grande échelle, afin de faire bouger les lignes !

En effet, comme ils dépendent moins des gouvernements, les outils Civic Tech se développent souvent plus rapidement que les GouvTech, ce qui entraîne un déséquilibre inconfortable où les citoyens demandent des changements mais où le gouvernement est incapable d’y répondre.

La plupart des outils CivicTech sont gratuits pour les citoyens au moins, ce qui soulève également la question de la durabilité. Les entreprises qui fournissent des outils Civic Tech doivent élaborer des modèles commerciaux sans compromettre l’éthique, l’intégrité de l’outil et maintenir la gratuité de l’accès. Certaines applications comme Neighborland s’appuient sur le conseil alors que  CitizenLab a choisi d’opter pour un modèle de licence auprès des villes, des collectivités, des territoires et des états. Les plateformes à large audience telles que Change.org tirent des revenus de la monétisation et la publicité, ce qui peut poser question sur la confidentialité et la gestion des données personnelles !

Quelle est la différence entre l’engagement et la participation des citoyens ?

Au cours des dernières années, on a assisté à un passage d’une gouvernance de haut en bas à des types de gouvernance organisés de manière plus horizontale. Cette nouvelle approche inclut dans le processus décisionnel toutes les parties prenantes des projets de politique publique, telles que les organisations non gouvernementales, les associations, les entreprises et les citoyens.

Par exemple, les villes puisent dans la sagesse de leurs administrés par le biais d’initiatives d’engagement citoyen. L’idée qui sous-tend l’engagement citoyen est que les citoyens doivent avoir un certain pouvoir sur les décisions qui affectent leur vie. Et même si les termes sont souvent utilisés de manière interchangeable, l’engagement des citoyens n’est pas tout à fait la même chose que la participation des citoyens.

Les deux concepts peuvent sembler similaires, mais ils ont des vues différentes sur le rôle que les citoyens devraient jouer. La principale différence est que l’engagement des citoyens nécessite un dialogue actif et intentionnel entre les citoyens et les décideurs publics, alors que la participation des citoyens ne peut venir que des citoyens.

L’engagement et la participation des citoyens ont le même objectif : améliorer les prestations de services publics et les projets politiques. Cependant, les deux ne sont pas initiés par les mêmes acteurs.

L’engagement citoyen est une initiative du haut vers le bas et est instauré par le gouvernement, un organisme public, une ville ou un territoire (Agglomération, Communauté de communes, Département, Région, etc). Ce sont les fonctionnaires territoriaux et les services de l’Etat qui encouragent les citoyens à discuter, à évaluer les politiques et à contribuer aux projets par le biais de la GouvTech.

En revanche, la participation citoyenne émane des citoyens eux-mêmes, et est donc une initiative ascendante qui utilise les produits et services de la CivicTech.